Geneviève de Beaumorel

 

 

Faire des recherches de tous genres pour essayer de traduire visuellement ce que peut être la nature ainsi que toutes formes de culture, voilà ce qui me pousse à continuer d’explorer et d’apprendre. Je le fais par divers moyens dont la gravure qui est un autre mode d’ouverture sur le monde.

J’agis principalement par une superposition d’images ou de couleurs, choisie selon ma fantaisie pour que le spectateur puisse la traduire à sa façon et découvrir mon travail selon sa propre sensibilité. Voici les techniques que j’utilise le plus : tout d’abord la lithographie, si près de la peinture que je pratique aussi, me permet de conserver une grande spontanéité et d’exploiter une transparence de couleurs qui me tiennent à cœur. Vient ensuite la linogravure avec ses grands aplats de formes géométriques menant facilement à l’abstraction, ou par son imitation du creuser dans le bois des estampes japonaises, donne des textures presque calligraphiques et donc énigmatiques et intéressantes. Enfin l’eau-forte surtout avec le vernis mou ou le trait au sucre avec ses effets de matières que l’on adapte directement à ses idées.

Mes thèmes principaux sont l’eau sous toutes ses formes, et le végétal, et aussi la ville et le voyage. Tous basés sur un mélange d’observation détaillée et de composition sophistiquée soit de la nature ou d’autres civilisations. Au cœur, il y a le mouvement, le changement et le progrès.

Eau-forte ou lithographie, tout est mis en œuvre pour saisir la joie de vivre et dire que le monde vaut la peine d’être regardé.

 

deboismorel_beau@orange.fr