Laurence Caillé

Tombée dans la gravure grâce à des stages et des ateliers, j’ai intensifié ma pratique ces derniers mois grâce à l’acquisition d’une presse et par un passage au cours de gravure de  l’Ecole des Beaux-Arts d’Angers.

Au départ intriguée par la technique, c’est la richesse de ce moyen d’expression qui me passionne.

En gravure, l’expérimentation est mon crédo.

C’est la triple alliance de la tête, du cœur et de la main qui guide mon travail.